luminothérapie thérapie par la lumière ; chromothérapie thérapie par les couleurs

Articles tagués ‘douleurs’

La lampe de luminothérapie

Article sur le site Medisite :

http://www.medisite.fr/autres-medecines-douces-a-quoi-ressemble-une-lampe-de-luminotherapie.1192676.127.html?xtor=EPR-26-1211493%5BMedisite-A-la-Une%5D-20161031

La lampe que j’utilise est une lampe utilisée par les médecins et certifiée médicale.

Une explampe en  piedosition de 20 minutes suffit quand on commence à ressentir le manque de lumière, la fatigue physique ou morale.

Pas besoin de plus, la plupart du temps une seule fois suffit avec cette lampe de luminothérapie. Selon les personnes, les effets sont durables le plus souvent pour toute la période hivernale.

Je recommande donc une séance avant l’hiver ou au début de celui ci et une après si vous sentez un manque d’énergie ou une fatigue persistante, en particulier s’il n’y a pas eu beaucoup de luminosité pendant une longue période.

Par ailleurs, cette lampe fait du bien aussi à votre peau et même atténue les rides… et pour les douleurs comme l’arthrose, les tendinites, les lombalgies (voir autres articles à ce sujet)….

 

Publicités

Notre corps nous parle…

Nous sommes dans une période où notre corps nous parle encore plus à travers des douleurs, des maladies… Il nous demande de s’occuper de lui mais pas que physiquement. Le physique est important puisqu’il nous empêche d’être bien s’il n’est pas dans l’équilibre. Pourtant si le corps peut être soigné d’une façon ou d’une autre (médecine traditionnelle avec des médicaments, médecines alternatives complémentaires…), si l’origine n’est pas réglée, les problèmes de santé reviendront et souvent d’une façon plus importante. Il faut comprendre que le corps est le révélateur de nos soucis intérieurs. Il s’exprime pour que nous nous rendions compte qu’il y a des événements, des personnes qui nous ont blessés profondément et qu’il faut enfin s’en occuper. Nos cellules retiennent dans leur mémoire toutes nos émotions.

Si notre corps ne se sent pas bien, c’est qu’il y a des blessures et qu’il est temps de les laisser passer. Ces maux/mots sont devenues trop lourds pour lui. Il veut que nous nous arrêtions de nous faire du mal. Tant que nous ne l’écoutons pas, la mal-à-dit va s’accentuer pour que nous comprenions qu’il faut libérer ce qui n’est plus utile.

Pour notre « bien-être », il est important de prendre soin de soi physiquement par une bonne respiration, du sport, une alimentation saine, des massages et encore bien d’autres techniques et activités qui nous font plaisir. Pourtant nous nous rendons compte que cela ne suffit plus, qu’il faut aller plus loin en s’occupant de notre « mieux-être » et là, cela passe par une recherche plus profonde de nous.

Le nettoyage de printemps n’est pas que dans la maison, il doit se faire à l’intérieur aussi de notre corps.

« les maux du corps sont les mots de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir que le corps sans chercher à guérir l’âme » Platon

%d blogueurs aiment cette page :